12/07/2011

Euphoriques et désespérées

Euphoriques & Désespérées Cover.jpgTitre : Euphoriques et désespérées

Auteur : Adam Gray

Année de sortie : 2011

 

http://adam-gray.skyrock.com/

Je suis né à Marseille, dans le Sud de la France, que je n’ai jamais quitté.

 

Tout le secondaire, poussé par mes professeurs, le désir d’écriture, des désirs artistiques,me parlent plus que de véritables boulots. Employé de bureau, vendeur ; je tourne en rond…

 

À la fin de l’année 1999, j’enregistre l’un de mes textes en studio : Promis à l’Exil. Si les labels discographiques restent sourds, cette expérience, plus tard, me poussera sur scène, mais par une autre voie : le théâtre.

 

En 2006, le Conseil Général des Bouches-du-Rhône, via une action destinée à redessiner son parcours professionnel, me donne l’opportunité de monter ma pièce de théâtre ; une comédie noire, très noire, appelée Mais si tu m’aimes, prends garde à moi !

 

Je l’ai écrite, ai tenu le premier rôle, et ai dirigé, avec l’aide d’une comédienne ayant tourné, notamment, avec Smaïn, notre troupe amateur constituée d’une dizaine de membres.

 

Par la suite, je reprends des bribes d’histoires, réalisant que tout ce que je voulais, finalement, c’était écrire.

 

Le 15 janvier 2009, je termine mon recueil :

 

…Euphoriques & Désespérées.

 

Le 29 juin 2010, les Éditions Chloé des Lys

 

m’envoient mon contrat d’éditeur…

 

 

 

LE RESUME :

 

Même les contes défaits, un jour, ont commencé par : « Il était une fois… »

 

Avant de lever le rideau sur de très nombreuses (et véritables) chansons, somme toute poétiques, aux paroles euphoriques et désespérées, empreintes de douceur et d’amertume, quand il ne s’agit pas d’effronterie, et d’une nostalgie quasi omniprésente, l’auteur nous raconte comment, un jour, alors qu’il n’avait pas treize ans, un jeune garçon se mit à écrire, à écrire encore, à écrire toujours…

 

Cela commence par une enfance heureuse…

 

Jusqu’à l’intrusion de l’immoralité, de la brutalité, dans cette bulle qu’est l’innocence.

 

Et puis, des années durant, c’est le déni total.

 

Avec ce recueil de textes écrits sur une période de vingt-deux années, l’auteur fait la paix avec le passé. Et, à nouveau plein de rêves, il nous invite à découvrir ses chansons, chansons qui pourraient bien, qui sait ? séduire quelques artistes…

 

 

EXTRAIT :

"...Des années durant, j’ai vécu dans le déni. J’ai pardonné. Je l’ai pu. J’ai puisé, en moi, la force nécessaire pour. Oublier ? Qui pourrait oublier ?

...Et s’il était une leçon à retenir, une seule leçon, ce serait celle-ci : au-delà des ténèbres, il y a la lumière. Ne laissez personne vous abîmer. Personne ! Relevez-vous. Survivez. Vivez. Existez. Croyez en vous, en vos rêves, et battez-vous pour eux, sans relâche. Tout le monde est quelqu’un. Personne n’est personne. « Oser, c’est avoir… » disait de Musset."

 

"...Ne va surtout pas me croire

 

Quand je dis que tout va bien

 

Je raconte des histoires

 

Et la morale à la fin :

 

On ne ment qu’à… ceux que l’on aime

 

On ne manque à… personne quand même..."

 

(Extrait de Rêver de rêver)

 

 

 

09:35 Écrit par Céline pour CDL | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.