18/05/2011

Que le diable nous emporte - tome 1

Couverture tome 1.jpgTitre : Que le diable nous emporte - tome 1

Auteur : Christian Eychloma

Année de sortie : 2011

A l’issue d’une carrière d'ingénieur dans l'industrie aéronautique et immédiatement après avoir pris sa retraite, Christian Eychloma décide de se consacrer à l'écriture, et plus spécifiquement à la science-fiction.

 

D’un naturel extrêmement curieux, l’auteur s’est toujours beaucoup intéressé aux sciences et aux techniques, à la genèse des découvertes et à leur avenir, consacrant l’essentiel de son temps libre à approfondir ses connaissances dans tous les domaines, dévorant des ouvrages de vulgarisation et… de science-fiction !

 

Aiguillonné par ses interrogations sur la nature de la réalité, son intérêt n’a notamment jamais faibli pour les développements théoriques et philosophiques concernant la Relativité et la physique quantique, et ceci en raison de l’obligation que nous font ces percées conceptuelles de remettre en cause nos paradigmes habituels.

 

introduction

« Que le Diable nous emporte…» est d’abord un roman d’anticipation qui peut être simplement apprécié comme tel. Mais derrière la fiction se dessine un « conte philosophique » sur le thème de l’agressivité inhérente à l’espèce humaine. Et sur les perspectives ouvertes par de futures avancées scientifiques de parvenir un jour à chasser définitivement nos démons…

 


Résumé du roman (2 tomes)

 

« Que le Diable nous emporte…» est l’histoire d’hommes et de femmes quittant définitivement la Terre pour aller coloniser une planète orbitant autour d’un astre très éloigné du système solaire.

 

 

 

Cet exode, rendu possible par la technologie d’une époque située à quelques siècles de la nôtre, a été jugé nécessaire en raison de la dégradation rapide des conditions de vie et du « contrat social » qui font craindre le pire pour l’avenir de la race humaine.

 

 

 

Il s’agit donc d’un projet visant à garantir la pérennité de l’espèce en préservant d’une probable annihilation un petit échantillon d’individus qu’une délicate intervention chirurgicale au niveau du paléo-cortex a rendus beaucoup moins agressifs que leurs semblables.

 

 

 

Au terme d’un très long voyage - que ces gens rendus considérablement plus sociables ont pu supporter sans trop de problèmes - on s’installe tant bien que mal sur ce nouveau monde que l’on doit complètement aménager pour le transformer en un environnement adapté à des terriens. La cohabitation avec la faune locale ne pose au début aucun problème en raison du respect mutuel qui s’est instauré, et une nouvelle société naît peu à peu, proche de la société idéale qui n’avait existé jusqu’alors que dans les rêves des utopistes les plus fous.

 

 

 

Mais les femmes de la colonie refusent énergiquement de faire opérer leurs nouveau-nés et ceux-ci, arrivés à l’adolescence, commencent à poser les problèmes que l’on attendait, menaçant de remettre en cause les valeurs de cette société toute neuve. Une société prometteuse qui ne peut désormais être préservée qu’en faisant subir à tous les jeunes adultes de cette première génération la fameuse opération qui, seule, pourra garantir que l’on ne reproduira pas ce que l’on avait réussi à laisser derrière soi.

 

 

 

Tous les intéressés n’étant pas d’accord, il se produit un schisme dans la colonie qu’une partie des jeunes adultes se voient forcés de quitter pour aller vivre ailleurs. Ces dissidents, au bout de quelques générations, sont retombés dans un mode de vie relativement primitif, se font évidemment la guerre et s’attaquent même à la faune autochtone qui devient à son tour menaçante. Et les ennuis recommencent pour les membres de la colonie restés fidèles à leurs valeurs lorsqu’ils décident, après plus d’un siècle d’isolement et de relative tranquillité, d’intervenir pour tenter de faire cesser ces exactions…

 

 

 

Pendant ce temps, les « enfants » de ces derniers sont parvenus à récupérer leur « héritage cosmique » et sont retournés dans l’espace, non sans en avoir payé le prix douloureux. Ils sont un jour amenés à répondre à un vieil appel de détresse et se rendent sur une planète éloignée où ils ont la surprise de découvrir les survivants d’une ancienne colonie humaine, retournés à un mode de vie rudimentaire, tous profondément transformés par la consommation imprudente des ressources locales.

 

 

 

Après un court séjour parmi ces gens ressemblant désormais davantage à des extraterrestres qu’à des terriens, ils se rendent compte que quelque chose cloche et que leur société n’est sans doute pas aussi paisible qu’elle le paraît. Et, au cours du voyage de retour, ils réalisent avec stupeur qu’ils n’en sont pas les premiers visiteurs. Et que les mystérieux étrangers qui entretiennent des relations avec cette société semi-humaine sauront bientôt qu’ils sont là…

 

 

 

Et ils arrivent un jour… Une civilisation humaine toute neuve, puissante, arrogante, hégémonique. Ressemblant beaucoup à celle qui s’était condamnée à l’autodestruction sur leur planète d’origine. Et qui va achever la ruine d’une société durablement pacifique, au bonheur si chèrement acquis par ses membres fondateurs.

 

 

 

09:02 Écrit par Céline pour CDL | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.