05/12/2010

Schizo

1erecouv.JPGTitre : Schizo

Auteur : Thierry Saintot

Année de sortie : 2010

Quand la raison vacille...

 

Thierry Saintot nous parle de ces êtres à qui on ne donne pas souvent la parole, qu'on traite de fous et de dérangés, surtout parce qu'ils nous dérangent nous. Mais est-on à l'abri d'un instant où tout peut basculer ?

 

Le sang et la mort ne sont jamais loin... et c'est parfois soi-même qu'on vise !

 

Il n'en faut pas beaucoup pour que la frontière entre la raison et la folie devienne ténue.

 

Alors laissez-vous emporter par ces récits !

 

Extrait :

 

En ce qui me concerne, je suis « un monsieur tout le monde », pas de casier, aucune histoire, donc rien à craindre de ce côté. Le mobile, bien évidement, est la clé de toute enquête d’homicide. Mon mobile à moi, mes mobiles devrais-je dire, m’apparaissent tellement philosophiques que l’essence même du meurtre que je vais m’offrir restera tellement énigmatique que le plus clairvoyant des inspecteurs de police s’enlisera dans l’incompréhension. Une personne doit mourir pour qu’en quelque sorte je puisse renaître. Mais qui ? Un homme ou une femme ? Ou peut-être un enfant d’ailleurs…

 

L'autre visage de la schizophrénie

La schizophrénie fait peur. On l’associe souvent à des comportements délirants ou incontrôlables et à un dédoublement de la personnalité, qui pousseraient les personnes malades à poser des gestes dangereux ou violents. Même si ce sont des comportements qui peuvent se produire chez une personne schizophrène, la réalité est beaucoup plus nuancée. En fait, les schizophrènes ne sont pas plus violents que la moyenne de la population en général. Au contraire, leurs épisodes violents se retournent la plupart du temps contre eux-mêmes. À preuve, 28 % des personnes atteintes de schizophrénie ont fait une tentative de suicide et une personne sur 10 finira par s’enlever la vie. Les préjugés continuent d’être nombreux et nuisent aux personnes atteintes de la maladie. Pour éviter d’être étiquetés, les schizophrènes vont parfois carrément refuser de se faire soigner.

 

16:21 Écrit par Céline pour CDL | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.