19/07/2008

L'arc-en-ciel de l'oubli


escanear0002.jpgTitre : L'arc-en-ciel de l'oubli

Auteur : Michele Machado

Date de sortie :


 

Résumé (Prologue)

 

Les contes à travers les âges, ont toujours été l’aliment des âmes enfantines.

Ces courts récits qui exaltent l’imagination des touts petits pour semer de rêves leurs jeunesse, se déroulent souvent dans un univers magique où tout est possible.

Les animaux parlent, les arbres se déplacent, le temps n’existe pas.

 

Derrière leur apparente simplicité, se cache une infinie sagesse mais il faut leur reconnaître aussi une importante fonction thérapeutique.

Ils aident les enfants à franchir les étapes de l’existence, face aux incertitudes du monde.

Par leur sens caché, ils parlent à notre inconscient, nous dévoilent des mécanismes parfois difficiles à cerner, nous aident à nous libérer des entraves émotionnelles qui nous attachent. Dans leurs personnages on retrouve souvent les attitudes que l’on a vainement essayé de refouler.

Oui, les contes peuvent nous guérir en nous parlant de nous.

 

Pourquoi sept contes ? Peut-être parce qu’il s’agit d’un chiffre extraordinaire.

Sept sont les couleurs de l’arc en ciel, sept les notes de musique, sept les merveilles du monde, sept les jours qui ont été nécessaires pour que Dieu crée l’univers.

Je dédicace l’arc en ciel de l’oubli aux enfants que nous avons tous été, à ceux que nous sommes encore, en espérant que chacun puisse s’identifier, se comprendre, s’y reconnaître.

Voila aussi sept mots magiques que tous les grands enfants qui pleurent pourront ajouter à leur vocabulaire:

Amour, non-violence, pardon, altruisme, tolérance, compassion, mais surtout, guérison.

 

Commentaire

 

Ce recueil de sept contes, d’une apparente simplicité, a pour but de nous aider à soigner les blessures du cœur, à effacer les taches noires qui parfois s’y cachent. Tout est symbolique, tout est transparent, mais le sens caché de ces histoires peuvent nous libérer de souvenirs douloureux, de complexes, peuvent nous guérir.

 

 

16:15 Écrit par Céline pour CDL | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.