10/06/2008

Petits contes cruels pour mal dormir


  • petits contes cruels pour mal dormirTitre : Petits contes cruels pour mal dormir
  • Auteur : Dominique Leruth
  • Date de sortie : septembre 2007
  • Genre : étrange et fantastique
  • Le site de l'auteur :
  • http://cre-art-ure.over-blog.com/


L'auteur

Née en 1960 à Wellington en Nouvelle-Zélande, Dominique Leruth est bruxelloise, mariée et mère de deux enfants. A l'école, ses petits camarades lui demandent un jour dans quel livre elle va piquer ses rédactions. Si à l'époque, elle est très vexée par cette suspicion de plagiat, avec le recul aujourd'hui elle trouverait cela plutôt flatteur. C'est à l'école encore qu'elle gagnera son premier « cachet » grâce à sa plume en remportant le prix OSCAR LECLERQ. Par la suite, elle sera l’une des nominées du premier concours belge la FUREUR DE LIRE sur le thème « Donnez-nous des nouvelles de l'étrange ». A l'époque, l'on pouvait envoyer autant de textes que souhaité et, sur les quatre présentés, trois arrivèrent en sélection finale. Le Président du Jury, Thomas OWEN en personne (excusez du peu), lui fit la réflexion suivante avec ce regard un peu coquin qui lui était familier : - Vous, vous êtes une méchante ! ce qu'elle prit bien entendu comme un compliment.

Le livre

Que fait un ange sur un toit de Paris en plein mois d’août ? Pourquoi Macha croise-t-elle des landaus vides au gré de ses promenades dans son nouveau pays d’adoption ? Qu’ont donc de si intrigantes les poupées d’une petite fille aux yeux changeants ? Quels pouvoirs maléfiques peuvent receler un rubis couleur sang ou l’appareil auditif de Monsieur René ou bien encore cette horloge Regency du docteur Steiner ? A quel jeu pervers sont soumis les participants d’une partie de bridge ? Et que fait cet homme perdu sur une plage embrumée ou cet autre retranché dans son habitation transformée en bunker ?

Toutes ces questions et tant d’autres vous plongeront aux confins de contrées tout à la fois mystérieuses et inquiétantes… pour mal dormir.

Voici onze histoires étonnantes dans la veine du réalisme fantastique. Onze contes qui passent par tous les genres : historique, science-fiction, érotisme, thriller…


La plume de Dominique Leruth est tranchante comme une lame de rasoir. Un livre noir, très noir, qui paradoxalement ne manque pas d’humour.

Extrait

La porte d’entrée grinça et une vive lumière inonda le hall. Le sang battait les tempes grisonnantes du petit docteur. L’excitation probablement. Malgré tout, il s’astreignit à procéder comme chaque soir au cérémonial du retour. Il retira la longue pelisse, déroula les deux épaisseurs de l’écharpe de laquelle émergea un cou décharné et rangea la trousse le long du mur. Il n’avait qu’un souhait : se précipiter, bondir au salon. Mais, il se contint. Plus, peut-être, par envie de prolonger le plaisir que pour ne pas réellement déroger à ses principes.

L’horloge était là. Souveraine. Au beau milieu de la pièce. Enveloppée d’une étrange aura qu’elle diffusait alentour. L’homme s’approcha son petit sac à la main.

Le balancier se mit à vibrer d’une sonorité sourde et profonde, comme un glas venant du fond d’une nuit de brume. Il ouvrit le battant et un grincement s’éleva doucement. Le balancier l’accueillit de son mouvement rythmé comme l’aurait fait le bonjour d’une énorme main cuivrée. Le froissement du plastique fit comme une musique légère et l’horloge donna elle aussi l’impression de frissonner de plaisir. Le docteur Steiner sortit le contenu du sac qui trancha sur la blancheur de ses mains longues et fines. Puis, il le déposa à l’intérieur même du corps, tout au fond, sous le balancier. Le battant se referma de lui-même. Et l’on pouvait voir au travers de la vitre de celui-ci, à chaque oscillation, une traînée de sang recouvrir peu à peu l’éclat doré des contrepoids.

(Les manies du Docteur Steiner)

11:37 Écrit par Céline pour CDL | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.